For a better experience on MUBI, update your browser.

Réjean Ducharme, Cinéphile

by VincentVendetta
L’HIVER DE FORCE (1973) Le blé en herbe, p.32: «On regarde Le blé en herbe au canal 10 en faisant nos frais» Comment qu’elle est!, p. 33: «Fuck! C’est Comment qu’elle est!» Rendez-vous avec Callaghan, p. 40: «Là, on regarde Rendez-vous avec Callaghan.» Bonjour Tristesse, p. 44: «Ça fait un peu Bonjour Tristesse dit comme ça; de la façon qu’elle nous l’a dit ça faisait tout le contraire.» Le loup de Malveneur, p. 46: «Le loup de Malveneur, un vieux film d’horreur qui a l’air d’une horreur lui-même, déroule au canal 2.» La Corruption, p. 49: «Les fantômes Alain Cuny, Jacques Perrin et Rosanna Schiaffino rendorment, rembobinés dans leurs boîtes… Read more

L’HIVER DE FORCE (1973)
Le blé en herbe, p.32:
«On regarde Le blé en herbe au canal 10 en faisant nos frais»

Comment qu’elle est!, p. 33:
«Fuck! C’est Comment qu’elle est!»

Rendez-vous avec Callaghan, p. 40:
«Là, on regarde Rendez-vous avec Callaghan.»

Bonjour Tristesse, p. 44:
«Ça fait un peu Bonjour Tristesse dit comme ça; de la façon qu’elle nous l’a dit ça faisait tout le contraire.»

Le loup de Malveneur, p. 46:
«Le loup de Malveneur, un vieux film d’horreur qui a l’air d’une horreur lui-même, déroule au canal 2.»

La Corruption, p. 49:
«Les fantômes Alain Cuny, Jacques Perrin et Rosanna Schiaffino rendorment, rembobinés dans leurs boîtes de métal octogonales marquées, au crayon-feutre: La Corruption Part I, La Corruption Part II.»

Kid Galahad, p. 59:
«Après, on s’est laissés regarder Kid Galahad (pas le vrai, avec Edward G. Robinson), le remake, avec Elvis.»

Hud / Cool-Hand Luke, p. 73:
«Nicole aime boire la bière dans un verre, moi à même la canette, comme Paul Newman dans Hud et Cool-Hand Luke.»

Les yeux cernés / La Ragazze di Piazza di Spagna, p. 76
«On avait le choix entre Les yeux cernés de Michèle Morgan, si grande dame qu’elle ne porte pas à terre, qu’on ne sera jamais assez mal pris pour se dézipper là-dessus, et La Ragazze di Piazza di Spagna.»

The Barefoot Countessa, p. 77
«Pendant que la TV achève toute seule de jouer The Barefoot Countessa (le long métrage du 12 commence une demi-heure après tous les autres, ça fait que quand tous les autres sont finis tout n’est pas fini) nous buvons nos cafés le coeur serré.»

Read less